Accueil>Le Territoire>L'actualité>La Maurienne vaut donner des ailes à l'emploi indsutriel

La Maurienne vaut donner des ailes à l'emploi indsutriel

LA VALLÉE VEUT RAPPELER QUE L' INDUSTRIE CONTINUE D'EMBAUCHER.


"Oui, l'industrie mauriennaise continue de recuter !" C'est le message qu ont voulu faire passer les acteurs économiques lors de la Semaine de l'industrie.

Et pour l'appuyer - via des visites d'entreprises - ils ont misé sur ... l'avion. «Avec l'automobile et l'électroménager, l'aéronautique est un débouché important pour les industries de la vallée (NDLR : une douzaine de sociétés concernées)", explique Sylvie Verney, directrice de Maurienne Expansion.

Et l'avion a été jugé plus "vendeur" que la voiture ou l'aspirateur auprès des jeunes et des demandeurs d'emploi.

Les TPE et PME industrielles ont du mal à trouver du personnel. C'est notamment vrai pour le travail des métaux (chaudronniers par exemple). Mais ça l'est aussi, plus globalement, pour tous les postes qualifiés. En cause : la mauvaise image de l'industrie, accentuée par quelques dossiers médiatiques locaux (Spirel, MT Technology ex-Métal Temple ... ). Mais aussi le manque d'attractivité du territoire ou encore la difficulté de fidéliser les nouveaux venus quand leurs conjoint(e)s ne parviennent pas, eux, à trouver également un emploi.

Pour tenter de mieux répondre aux attentes de ces petites entreprises, Pôle emploi met en place des opérations spécifiques, comme le recrutement par simulation : une dizaine de sociétés en recherche de main-d'oeuvre ont découvert le dispositif jeudi 17 mars. «Nous tentons aussi de leur montrer qu'il ne faut pas forcément rechercher le "mouton à 5 pattes" qui corresponde immédiatement à toutes leurs attentes " , glisse Armel Gautron, directeur de l'agence de Saint-Jean-deMaurienne. 

À l'inverse, les demandeurs d'emploi sont eux aussi poussés à élargir leur champ de vision : l'industrie offre un panel très diversifié de postes qu'il ne faut pas rejeter d'un bloc. Ceux qui ont pu visiter Poudres Hermillon (fabrication de poudres et grenailles d'aluminium), puis sa voisine de l'autre côté de la rue Savelec (conception et fabrication d'automates et logiciels) ont pu facilement s'en rendre compte. 

Article ECO des Pays de Savoie, par Éric Renevier

Pour lire l'article en entier, télécharger le document ci-contre

La Maurienne vaut donner des ailes à l'emploi indsutriel
Le 18/03/2016